Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 17:40


Si, comme une majorité d'entre nous...

vous possédez des médicaments non utilisés, non périmés,

et que vous êtes sensibles aux actions de solidarité,

Merci de lire ce qui suit...




C’est vrai, je m’y prends un peu tard, et je m’en excuse, l’idée d’écrire cet article ne m’est pas venue avant. Mais on ne sait jamais, quelques boites de médicaments supplémentaires sont toujours utiles…




La fin de la vocation humanitaire du programme Cyclamed…


Depuis 1993, le programme Cyclamed permettait de ramener les médicaments non utilisés en pharmacie, afin qu’ils puissent être détruits dans des conditions de sécurité satisfaisantes, mais aussi redistribués à des associations humanitaires, à condition d'être intacts et non périmés.


Mais la loi 2007-248 du 26 février 2007 est passée par là. Et ce deuxième volet, qui permettait d’appuyer les missions de solidarité, en France comme à l'international, va disparaitre à compter du 31 décembre 2008. Dans deux semaines, donc.


Les raisons invoquées sont :

-     les difficultés de gestion des médicaments envoyés à l’aide internationale, il est vrai parfois inadaptés, ou tombant dans l’escarcelle de trafiquants.

-     les pratiques douteuses de quelques pharmaciens français, qui revendaient des médicaments récupérés à un prix inférieur.


Que la récupération des médicaments à fins humanitaires pose des problèmes, il faut l'admettre.
Mais fallait-il recourir à son interdiction pure et simple, alors que l’on aurait pu commencer par mieux l’encadrer au niveau législatif et sur le terrain ?


Il semble en revanche que l’industrie pharmaceutique ait pesé de tout son poids pour mettre fin au « recyclage » des médicaments, qui constituait un manque à gagner financier. Car dorénavant, les associations (à but non lucratif, rappelons le) devront acheter les médicaments pour leurs bénéficiaires


Mais nous ne referons pas le texte…  Et à partir du 1er janvier 2009, Cyclamed n’aura plus pour vocation que de collecter les médicaments pour les détruire.
























Alors pourquoi cet article ?



Parce qu’il y a une petite subtilité à connaitre : les associations humanitaires autorisées à distribuer des médicaments conservent le droit de les collecter jusqu’au 31 décembre.

Elles pourront ensuite utiliser ce stock, ce qui permettra de gagner quelques mois avant d'avoir à financer l'achat des traitements.


Prenons l’action de Médecins du Monde en France. Grace à ses centres d’accueil, de soins et d’orientation (CASO) implantés dans les principales grandes villes, des équipes de professionnels bénévoles reçoivent les personnes ne disposant pas d’une couverture maladie suffisante, et n’ayant pas les moyens financiers de payer des consultations et des traitements.

Grace à un réseau de partenaires et aux dons de médicaments, la prise en charge de leurs problèmes de santé s'améliore un peu. Les actions sont concrètes, mesurables, je peux en témoigner personnellement.

Il existe d’autres associations, comme l’Ordre de Malte, qui mènent des actions similaires.



Et si on jetait tous un coup d'oeil dans notre armoire à pharmacie ?


Je me répète, mais même quelques boites peuvent se révéler fort précieuses.  

Une dernière précision : au lieu de vous rendre chez le pharmacien, il peut être plus judicieux de se rendre directement auprès des associations. En effet, de nombreux pharmaciens ne trient déjà plus les médicaments, sachant que la date fatidique approche. Ce serait dommage qu'ils finissent à la poubelle.




Liens :


La mission France de Médecins du Monde : coordonnées des CASO

http://www.medecinsdumonde.org/fr/nos_missions/france/la_mission_france

 
Explication de la nouvelle loi (Plaquette éditée par Remed en collaboration avec le ministère de la santé)

http://www.drugdonations.org/fr/plaquette_MNU_2008_VE.pdf


Point de vue : Le scandale de la loi qui va interdire le recyclage des médicaments non utilisés (06/02/2007)

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=18788


La loi du 26 février 2007 :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006072665&idArticle=LEGIARTI000018652359&dateTexte=20081214

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fondation SM 13/05/2017 22:48

Bonjour ! Nous sommes une association sans but lucratif basée en République Démocratique du Congo évoluant dans plusieurs secteurs, principalement dans l'assistance et prises en charge de soins médicaux des enfants désœuvrés et démuni vivant dans des zones inaccessibles et villages. Nous sommes souvent confrontés aux manques des équipements médicaux, mais principalement aux médicaments. Et nous aimerions avoir de votre part une assistance médicale si possible et savoir les conditions. Merci pour tout contact (fondation-simonmpoyi@hotmail.com)

Blanche 17/04/2012 13:18

bonjour
je ne découvre que maintenant la fin de l'action de collecte pour don de médicament par cyclamed...du coup, je me demandais s'il restait un moyen de donner en directà des associations intervenant
en france des médicaments qui leur seraient utiles...mais sans doute est-ce une question utopique ...

Abdou 02/01/2015 01:57

Bonjour;
Femme Algérienne nécessiteuse atteinte d'une maladie chronique et nécessitant le médicament DIFRAREL E ( boite orange), sachant qu'elle est obligée de prendre 80 comprimés par mois. Si une âme charitable accepte de l'aider, ce sera très aimable de sa part. Pour plus de détails, merci de me contacter sur 00213 552 06 59 06 ou par mail.

giraudeau 11/03/2010 08:43


bonjour
merci pour cet article.
je suis infirmiere dans un foyer sur Lille et j'ai une MONTAGNE de fin de traitement non perimés!!!
mon souci est de trouver une asso qui recupere ces medicaments...avez vous des pistes?
merci d'avance.
Justine ( biardjustine@yahoo.fr)


Lynette 11/03/2010 11:12


Malheureusement non, la loi est maintenant très claire : tous les médicaments non utilisés, qu'ils soient périmés ou non, ne peuvent plus être récupérés par des associations caritatives, celles ci
ayant l'obligation de se fournir en médicaments neufs. Elles arrivent néanmoins à limiter les couts en commandant des médicaments dits "essentiels", sous forme de génériques, auprès de
grossistes.
La seule piste que je peux te donner est donc écologique, à défaut d'être solidaire : CYCLAMED.

Amitiés Lynette